Archive de l’étiquette #projet

ParAzeta Ouédraogo

Open Burkina recrute huit étudiants

Dans le cadre de la mise en œuvre de nos projets retenus lors de ”AI Network of Excellence Innovation Grant”, nous recrutons huit étudiants.

Suite à l’appel à candidatures pour des projets innovants dans le domaine de l’intelligence artificielle en Afrique, s’inscrivant dans le programme ”Artificial Intelligence for development” (AI4D), nous avons présenté deux projets en consortium avec l’Université Joseph Ki-Zerbo, l’Agence Nationale de Promotion des TIC (ANPTIC) et l’incubateur Incub@UO, qui ont été retenus. Le programme est financé par le Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI) et l’Agence de coopération suédoise pour le développement international (SIDA). Les projets s’inscrivent dans la promotion des langues nationales et la valorisation des plantes médicinales. Quatre (04)candidats retenus travailleront sur le premier projet et les  4 autres sur le second projet. 

 

Qui peut postuler?

Pour la bourse sur le projet de préservation des langues indigènes

1er cas :

  • Être titulaire d’une licence au moins en informatique;
  • Avoir des connaissances sur l’intelligence artificielle;
  • Être en mesure de travailler sous pression;
  • Être disponibles à partir du mois de décembre 2019 pour une période de 4 mois;
  • Résider à Ouagadougou.

2è cas :

  • Être titulaire d’une licence au moins en linguistique;
  • Avoir une maîtrise de la langue nationale mooré à l’écrit comme à l’oral;
  • Avoir une connaissance des méthodes de recherches qualitatives et quantitatives ;
  • Avoir une connaissance en transcription de la langue Moore;
  • Être en mesure de travailler sous pression;
  • Être disponibles à partir du mois de décembre 2019 pour une période de 4 mois;
  • Résider à Ouagadougou.

Pour la bourse sur le projet de constructions d’une base de connaissance sur les plantes médicinales

1er cas :

  • Être titulaire d’une licence au moins en informatique;
  • Avoir des connaissances sur l’intelligence artificielle;
  • Être en mesure de travailler sous pression;
  • Être disponibles à partir du mois de décembre 2019 pour une période de 4 mois;
  • Résider à Ouagadougou.

2è cas :

  • Avoir fait des études universitaires en médecine, pharmacie ou botanique ;
  • Avoir une connaissance des méthodes de recherches qualitatives et quantitatives ;
  • Avoir une bonne connaissance des plantes médicinales;
  • Être en mesure de travailler sous pression;
  • Être disponibles à partir du mois de décembre 2019 pour une période de 4 mois;
  • Résider à Ouagadougou.

Les conditions générales du travail :

  • Les boursiers retenu(e)s seront déployés en ville comme en milieu rural pour la collecte de données sous la supervision des responsables de projets;
  • Ils auront le statut de stagiaires a Open Burkina;
  • Une subvention de 50 000 CFA par mois sera accordée aux stagiaires pour les dépenses de communication et de déplacement;
  • Les boursiers disposeront des espaces de travail aménagés à l’UJKZ et a INCUB@UO.

 

Les candidat(e)s intéressé(e)s doivent remplir le formulaire de candidature à l’adresse https://forms.gle/HNGJgtW6bnoSciba8 , au plus tard le 27 novembre 2019.

Pour tous renseignements complémentaires, contactez M. Tinto Idriss, Open Burkina, au  70 10 29 36 ou par mail  tinto.jean@openburkina.bf

 

NB: Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

 

Bonne chance à tous!!!

 

 

 

 

 

ParAzeta Ouédraogo

Trois jours d’atelier pour élaborer une stratégie d’ouverture des données au Burkina Faso.

Sous le parrainage de Madame Hadja OUATTARA/SANON, Ministre du développement de l’économie Numérique et des postes (MDNP), l’Agence Nationale de promotion des TIC (ANPTIC) a organisé du 13 au 15 à Ouagadougou un atelier d’élaboration de la stratégie d’ouverture des données, dans le cadre du projet BODI. Par cet atelier, le projet veut mieux mobiliser les acteurs clés de l’ouverture des données au Burkina, autour d’une nouvelle démarche : Sensibilisation, Inventaire, Collecte, Réutilisation, Promotion (SICRP).

Madame la Ministre,le Directeur général de l’ANPTIC et les participants. Ph DCPM MDENP

Les objectifs spécifiques de l’atelier :

  • présenter l’initiative d’ouverture des données (BODI) aux participants ;
  • examiner et améliorer la stratégie d’ouverture des données du Burkina Faso ;
  • proposer un plan d’actions de mise en œuvre de cette stratégie.

Les participants sont venus de vingt (20) structures gouvernementales et de la société civile. Répartis en groupes de travail, les participants ont menés des réflexions durant les 02 premiers jours pour peaufiner le document de la stratégie d’ouverture des données au Burkina. Le troisième jours a été consacré à l’amendement du document. Les acteurs ont identifié les parties à améliorer et les secteurs d’activités prioritaires. Pour terminer ils ont élaboré les plans d’actions des années 2019, 2020, 2021, 2022.

Le groupe1 élabore la stratégie sur la sensibilisation et la promotion des données. Ph. Malick Lingani

Le groupe2 élabore la stratégie pour l’inventaire et la publication des données. Ph Azèta Ouedraogo

Le groupe3 élabore la stratégie pour la réutilisation des données. Ph Malick Lingani

Au terme de cet atelier le résultat est considéré satisfaisant, surtout parce que le document de stratégie et des plans d’actions de mise en œuvre existent. L’atelier a été clôturé par les mots d’encouragement du conseiller technique du directeur général de l’ANPTIC et du Directeur du projet BODI, Malick Tapsoba.